L’Economie Circulaire

Le principe repose sur le changement du modèle économique des entreprises, c’est à dire passer d’une économie dite linéaire, à une économie circulaire, en limitant le gaspillage des ressources et l’impact environnemental, et en augmentant l’efficacité à tous les stades du cycle de vie des produits et services.

La vertu du cercle passe par trois champs d’application :
L’offre des acteurs économiques
La demande et le comportement du consommateur
La gestion des déchets



L’Economie Circulaire se traduit par un ensemble d’actions qui peuvent se décliner en 7 piliers :

L’approvisionnement durable consiste à réaliser des achats et une exploitation des ressources durables. Il s’agit surtout de limiter les rebuts d’exploitation et l’impact sur l’environnement notamment dans l’exploitation des matières énergétiques et minérales ou dans l’exploitation agricole et forestière. Quelles soient renouvelables ou non, toutes les matières ou énergies sont concernées.

L’écoconception vise, dès la conception d’un procédé, d’un bien ou d’un service, à prendre en compte l’ensemble du cycle de vie en minimisant les impacts environnementaux

L’écologie industrielle et territoriale constitue un mode d’organisation interentreprises par des échanges de flux ou une mutualisation de besoins

L’économie de la fonctionnalité privilégie l’usage à la possession et tend à vendre des services liés aux produits plutôt que les produits eux-mêmes

La consommation responsable doit conduire l’acheteur à effectuer son choix en prenant en compte les impacts environnementaux à toutes les étapes du cycle de vie du produit (biens ou service)

L'allongement de la durée d’usage par le consommateur conduit au recours à la réparation, à la vente ou don d’occasion, ou à l’achat d’occasion dans le cadre du réemploi ou de la réutilisation

Le recyclage vise à utiliser les matières premières issues de déchets

L’économie circulaire à l’échelle du territoire

L’économie circulaire est mise en œuvre de manière préférentielle à l’échelle territoriale et notamment intercommunale.

L’économie circulaire est vectrice de nombreuses opportunités :
 
• Relocalisation de l’activité et création d’emplois
• Modernisation et attractivité des territoires
• Résilience des territoires et approvisionnement durable
• Renforcement des liens inter-entreprises et entre entreprises et collectivités