SubsTer

  • 2019-05-30 08:00:00
  • /
  • Collectif-grandest.org
  • /
  • 243

Produire une terre végétale durable et responsable en valorisant les rebus d’exploitation de carrières et déchets inertes de chantiers, et ainsi préserver la ressource en sol des territoires.

  • Porteur principal : Microhumus
  • Nature de l'initiative :
  • FRANCE et EUROPE
  • 18 rue d'Alsace 54140 Jarville la Malgrange
  • Date de début : juillet 2014
  • Date de fin : novembre 2016

Dans un contexte d’urbanisation, l’anthropisation des milieux est une menace de plus en plus importante pour les ressources en sols fertiles. La Surface Agricole Utile (SAU) de la France diminue, les sols agricoles sont à préserver. Parallèlement, d’autres professions et secteurs de l’économie, comme les paysagistes ou le BTP, ont des besoins en terre. L’enjeu est de répondre aux besoins des différents acteurs économiques tout en préservant les espaces agricoles et naturels. Microhumus s’est donné le défi de proposer des solutions innovantes pour répondre à cet enjeu majeur, en se basant sur son expertise en ingénierie pédologique issue de la recherche publique et de réalisations concrètes. De cette volonté est né SubsTer®.

SubsTer® est un procédé d’ingénierie de formulation qui permet de valoriser les rebus de production de carrières et les déblais inertes de chantier, en terre de substitution végétalisable. Cette terre est vendue aux paysagistes, entreprises du BTP et collectivités et est une alternative au prélèvement de terre dans les espaces agricoles et naturels.

Le procédé garantit la production d’une terre respectant les normes françaises et la traçabilité des matériaux. Le procédé inventé mobilise des ressources recyclées minérales et organiques disponibles localement, SubsTer® est une initiative qui s’inscrit dans une logique de développement durable, pour le respect de l’environnement et favoriser la dynamique des territoires.

Ainsi SubsTer®, c’est permettre à des professionnels de recycler des matériaux qui n’ont pas de débouchés, d’assurer aux utilisateurs de terre végétale une qualité agronomique maîtrisée ainsi qu’un approvisionnement local, tout en préservant les sols agricoles et naturels.

Bénéfices qualitatifs

Sur le plan économique :

Pour le territoire :

-        Favorise l’approvisionnement local et durable, l’emploi local, l’interaction entre les acteurs économiques d’un même bassin.

Pour les utilisateurs :

-        Donne l’accès à un produit contenant 100% de matériaux issus d’un approvisionnement local pour une consommation responsable, tout en garantissant une qualité maîtrisée et respectueuse de la norme française (NFU 44551). Les propriétés agronomiques sont connues et détaillées par une fiche technique produit.

Pour les producteurs :

-     Permet de produire mieux en optimisant le taux de valorisation des matières extraites (en sachant qu’en moyenne 10% à 40 % des produits extraits des carrières n’ont pas de débouchés sur le marché). Sur une base plus large, amortir les coûts de production.

-     Augmente la durée de fonctionnement des installations de stockage de déchets inertes non dangereux (ISDI-DN) et limiter les surfaces dédiées à l’enfouissement des déchets.

-     Assure un volume de production important pour répondre aux besoins des consommateurs, à un coût maitrisé.

-     Diversifie l’activité, avantage très important dans une période économique instable et aide au maintien des emplois.

 

Sur le plan environnemental :

-          Préserve les milieux naturels et agricoles en permettant de ne pas recourir au prélèvement de terres végétales dans ces milieux.

-          Compense l’impact de l’activité de destruction du milieu naturel exercée par les carriers (7.4 ha préservés ou compensé par an)

-          Valorise des matériaux sans usage destinés à être stockés en ISDI-ND

-          Limite les émissions de CO² en réduisant les distances d’approvisionnement grâce à l’utilisation de matériaux locaux, que ce soit au niveau de la production du SubsTer® lors du sourcing des matériaux ou pour la commercialisation.

-          Limite la dissémination des terres non contrôlées, avec des risques de contamination par des polluants.

-          Limite la dissémination des terres non contrôlées, avec des risques de contamination par des espèces invasives et favoriser les espèces endémiques

-          Maitriser la pollution des sites et sols pollués grâce à l’utilisation et la végétalisation du produit SubsTer®.

 

Sur le plan sociétal :

-          Aide à la réalisation d’espaces verts et de potagers en milieu urbain, pour favoriser le bien- être des habitants et la cohésion sociale.

-          Protège la santé humaine en gérant les risques de contamination liée à la pollution de la terre utilisée dans les espaces verts ou potagers.

Préserve l’activité agricole, source d’alimentation et d’emplois

Bénéfices quantitatifs

 

2018

2021

Potentiel global

Nb de sites

18

60

+ de 4000 carrières en activité en France

+ 1000 ISDI

Tonnage / site

0 à 15 000

15 000

50 000 tonnes par site sur une base théorique

Volume vendu (en tonnes)

70 000

900 000

6 M tonnes sur base des stocks moyen par site

Déchets et rebuts valorisés (actuellement non valorisés)

60 000

800 000

5.4 M tonnes

Equivalent surface paysagère, potagère ou agricole créée ou préservée (en ha)

Soit 33 ha

Soit 444 ha

55 000 ha de sols naturels et agricoles sont artificialisés chaque année.

Source : consoglobe.com

CA généré par SubsTer® au sein de Microhumus

25%

60%

 

Etapes de l'initiative

Entre 2009 et 2013 Microhumus a développé un système d’ingénierie pédologique pour améliorer la rétention en eau et revaloriser des sols dégradés et désertiques.

Au cours des missions de Microhumus, éviter l’excavation et le déplacement de terre végétale est devenu un enjeu central et inévitable. Microhumus a travaillé pour trouver des alternatives et s’est dirigé vers l’utilisation de matériaux recyclés.

En 2013 et 2014, Microhumus s’est appuyé sur ses experts scientifiques et ses associés issus du monde des TP et du recyclage des matériaux pour développer ses compétences et son expertise afin de valoriser des matériaux inertes en terre végétale.

De 2014 à 2016, Microhumus a adapté son offre en se basant sur ses études en laboratoire et sur ses travaux de terrain, réalisés avec des entreprises partenaires spécialistes du BTP, des organismes universitaires, des organismes de recherches publique. La solution SubsTer® a alors été sélectionnée par plusieurs entreprises de recyclage d’inertes du BTP ou des groupes carriers. Un premier démonstrateur du produit SubsTer® a été mis en œuvre en 2014 dans le cadre d’un partenariat avec le groupe COLAS. Ce démonstrateur fait l’objet d’un suivi depuis plusieurs années pour connaitre et prouver l’évolution de la qualité des sols utilisant SubsTer®, via l’observation de la structure et de l’activité biologique.

Fin 2017, Microhumus a signé la production de SubsTer® avec 20 sites  en France, premiers éléments d’un réseau national de producteurs de terre présentant un potentiel de production de 300 000 T par an.

En 2018, 40 sites carriers sont sujets à des études de préfaisabilité, faisabilité technique et économique et de formulation Subster®.

Outre les aspects techniques et scientifiques, les difficultés ont été d’introduire une approche nouvelle des matériaux terreux auprès des carriers (pour le BTP la terre est un contaminant des matériaux de construction, modifiant leurs propriétés mécaniques). Pour faire face à cela, Microhumus guide ses clients dans ce modèle différent de production et de commercialisation. Pour accompagner les clients dans la vente du produit SubsTer®, un partenariat avec un réseau commercial national est en cours de finalisation.

Domaines d’activités

  • Agriculture
  • Construction
  • Recyclage

Ressources

  • Déchet
  • Matériaux d'excavation
  • Compost

Partenaires

  • COLAS
  • Répondant à l’offre de Microhumus, le groupe Colas a participé comme partenaire historique au développement de SubsTer® via le premier démonstrateur d’un espace paysager réalisé à partir de matériaux recyclés, grâce au procédé Subster®. Colas souhaitait pouvoir valoriser ses stériles de carrières qui occupaient des espaces importants et démontrer la possibilité de valoriser des déblais de chantier en une terre végétale garantissant une qualité agronomique conforme aux normes françaises, permettant la croissance des végétaux et cela dans des conditions économiques réalistes. Depuis d’autres partenaires (groupes et indépendants carriers, de recyclage) ont décidé de s’engager dans la démarche SubsTer®.
    Depuis 2017, les carrières CMCA RhôneAlpes produisent du SubsTer® sur le site de SaintJustMalmont (43). Grâce à leur dynamisme et leur engament dans la colloboration avec Microhumus, les carrières CMCA ont un rôle très actif dans le développement de SubsTer®.

Moyens techniques

Les moyens techniques sont basés sur notre savoirfaire en ingénierie pédologique et notre expertise scientifique. Les moyens techniques internes et externes à Microhumus mis en œuvre, regroupent d’une part des moyens analytiques et expérimentaux, d’autre part les moyens mécaniques nécessaires à la production du Subster®. Ces moyens mécaniques utilisés dépendent du matériel disponible sur chacun des sites (scalpeur/cribleur, cribleuse sauterelle, cribleuse à étoile, trommel, chargeuse).

Dispositifs, outils ou méthodologies

Ensemble de la méthodologie : Elaboration de l’offre en plusieurs étapes : o Pré faisabilité technique o Faisabilité technique : propriétés agronomiques, innocuité des matériaux o Faisabilité économique : étude des coûts et sourcing éventuel des matériaux complémentaires (dans périmètre restreint autour du site de production) o Formulation pédologique o Guide de production o Guide de mise en œuvre d’un démonstrateur Outils marketings et de communication Création du réseau SubsTer® à l’échelle nationale Pour la réalisation du démonstrateur mis en place avec COLAS, nous avons réalisé et testé plusieurs formules intégrant des matériaux différents. Nous avons considéré les conditions de marché (coût, moyens de production) pour proposer une solution correspondant aux besoins des acteurs des TP. Après validation technique et économique, les formules ont été livrées et ont fait l’objet de premiers lots de production via un guide de mise en œuvre. Cette première production a été assemblée sur site au chargeur à partir des matières premières sélectionnées (voir photos). Ensuite, le mélange SubsTer® a été étendu sur une épaisseur de 30 cm à l’endroit d’une ancienne friche industrielle en reconversion. Après la croissance des végétaux, le démonstrateur a été suivis et soumis à des analyses agronomiques et structurales.

Moyens humains

L’ensemble des ressources humaines de Microhumus (soit 12 personnes : universitaires, ingénieurs issus du monde carrier et du BTP, ingénieurs agronomes) ont participé au développement technologique ou commercial du projet SubsTer®.

Les soustraitants ont utilisé les profils suivants : conducteur de pelle, paysagiste.

Financeurs

  • Microhumus

Coûts de l'initiative

210000

Financement

Microhumus a investi ces dernières années, à partir des technologies exploitées sous licence INRA et Université Lorraine, plus de 800K€ dans les techniques d’ingénierie pédologique et de phytoremédiation. Ce sont ces développements qui sont la base de la

Témoignages

Gabriel Franceschini« en tant que professionnel du BTP pendant plus de 30 ans j’ai souhaité impliquer mon entreprise (Screg Colas) dans son environnement. Lorsque j’ai découvert le projet SubsTer®, j’ai tout de suite été séduit par la complémentarité entre la réponse à un besoin de notre industrie et l’implication dans l’économie circulaire »

Dominique Potier, député et Agriculteur, parle de Microhumus : "Nourrir 9,5 milliards d'habitants en 2050 est un défi aussi capital que la lutte contre le changement climatique. Inventer de nouveaux systèmes agroécologiques, mettre en oeuvre un authentique commerce équitable, mais aussi économiser la ressource sont les chantiers du futur. Les Etats, les ONG sont à l'oeuvre. Les entreprises par leur agilité sont aussi une partie de la solution. Microhumus est héritière de l'Ecole de Nancy, cette marque de fabrique humaniste aux frontières de la science, de la culture et du vivant. A la façon du colibri, vos innovations et vos coopérations contribuent à l'équilibre des usages et à la seconde vie des sols, sources d'une nourriture de toutes les qualités."
Colas RhôneAlpes, Carrière de Saint Just Malmont (43) : ​« Nous avons choisi le procédé SusbTer® pour valoriser les produits inutilisés de nos carrières ; des produits non dangereux mais ne correspondant pas aux normes des matériaux de carrières et sortant du circuit de vente traditionnel.

L'objectif, avec SusbTer®, est d'utiliser ces produits pour recréer des terres fertiles qui seront ensuite utilisées pour la création d'espaces verts ou d'espaces paysagers par exemple. »

Lien(s) web

 http://www.subster.fr

Documents

  • Carte de l'initiative SubsTer en France

  • Observation en Microscopie Electronique a Transmission
 Eco-conception
 Coopération territoriale
 Territoire
 Filières locales
 Préservation des ressources naturelles
  produire mieux
  diversification économique

Auteur de la page


  • Autres initiatives

    Plus d'initiatives

    Sur les mêmes thèmes

     Eco-conception
     Coopération territoriale
     Territoire
     Filières locales
     Préservation des ressources naturelles
      produire mieux
      diversification économique