L’éco-conception au service d’un dispositif innovant de l’ESS : Handivisible

  • 2022-01-21 00:00:00
  • /
  • Collectif-grandest.org
  • /
  • 557

Solution innovante mêlant économie sociale et solidaire et économie circulaire

  • Structure porteuse : Handivisible
  • Nature de l'initiative : Démarche individuelle (entreprise ...)
  • 13 voie des fontaines, 10600 Payns
  • Date de début : juillet 2021

L’objectif de Maïté Ferdinand en créant ce projet était de trouver une solution pour faciliter l’accessibilité en files d'attente dans les grandes surfaces aux personnes en situation de handicap, visible comme invisible. Elle-même concernée par le handicap invisible, la principale source de motivation de la fondatrice était de trouver des solutions aux problèmes auxquels elle était confrontée. Lorsque les premiers prototypes furent développés, la fondatrice a souhaité approfondir sa démarche au niveau des matériaux utilisés, à savoir la partie électronique et la partie plastique, afin d’être le plus responsable possible et de s’ancrer dans une démarche globale, respectueuse à la fois de l’environnement et des personnes.

Aujourd’hui, Handivisible est au début de sa démarche d’éco-conception, notamment en suivant le programme « Premiers pas en éco-conception » de la Région Grand Est, permettant à l’entreprise d’être accompagnée par une spécialiste ainsi qu’un cabinet d’expertise dans cette démarche.

L’Economie Sociale et Solidaire (ESS) a une place importante dans le projet Handivisible, Mme Ferdinand est en adéquation avec les valeurs de l’ESS et souhaite contribuer à cet écosystème en Grand Est. Handivisible est notamment inscrit au Créalab, un programme national et régional des projets de l’ESS avec France Active, afin d’obtenir une bourse Emergence.

Résultats qualitatifs et chiffres clés

La raison d’être de l’entreprise est d’apporter des solutions aux personnes en situation de handicap afin de faciliter les déplacements dans les lieux recevant du public, tout en ayant le plus faible impact possible sur l’environnement. Le dispositif étant composé d’éléments plastiques et d’éléments électroniques, une démarche d’éco-conception est en cours de réflexion afin de réaliser le matériel le plus vertueux possible.

Dans son fonctionnement, l’entreprise se veut exemplaire :

  • Démarche d’éco-conception sur les matériaux,
  • Démarche sociale, avec l’objectif de devenir entreprise d’insertion,
  • Contribution à l’économie locale en travaillant uniquement avec des partenaires du territoire proche, réduisant par la même occasion les émissions de CO2 liées au transport.

Les chiffres de la phase de test en 2021 :

  • 18 dispositifs HANDIVISIBLE ont été installés dans 18 magasins différents.
  • 1 500 personnes ont téléchargé l’application en 6 mois.

Aujourd’hui, il est difficile d’estimer le nombre de dispositifs qui seront potentiellement en service cette année, tout dépendra de la sensibilité des directeurs de magasins.

Actuellement se sont 16 dispositifs qui ont été installés pour le lancement.

La perspective, dès 2022, est de s’étendre au niveau national. L’objectif est avant tout de proposer un produit complet dans sa démarche d’économie circulaire et d’économie sociale et solidaire. Lorsque cette première étape sera atteinte, alors le développement à l’échelle nationale sera en jeu, à savoir que des demandes ont déjà émané à l’échelle nationale.

Historique et perspectives de l’initiative

  • 2020 : Montage du dossier d’incubation,
  • 2021 : Création de l’entreprise en juillet 2020, obtention de bourses,
  • Novembre 2020 – mai 2021 : phase de test auprès de 18 magasins.

Les dispositifs ont été retirés en mai à l’issue de la phase de test, depuis, des demandes d’utilisateurs ont émergé afin de savoir quand les dispositifs seraient à nouveau en place, les structures aussi ont eu des retours, les utilisateurs ont pris l’habitude d’utiliser ces dispositifs et ont trouvé un intérêt.

Facteurs d'accélération et freins

Les facteurs d’accélération :

De nombreux accompagnements :

  • Accompagnement prêt d’honneur Réseau Entreprendre et Initiative Aube
  • Incubation à la Technopôle de l’Aube
  • Incubation Paris&CO programme HUA
  • Programme Femme Entrepreneuse de Orange
  • Démarche écoconception

Ces accompagnements ont guidé Mme Ferdinand en matière d’entrepreneuriat et d’économie circulaire, ainsi que sur le plan technique ; ils sont toujours d’actualité. En revanche, la recherche de prestataires s’est plutôt faite en autonomie, la fondatrice a trouvé les premiers partenaires elle-même.

Par ailleurs, le contexte sanitaire a permis à la fondatrice de dédier plus de temps à son projet, ayant un travail à mi-temps en période de confinement c’est à ce moment qu’elle a pu créer le site internet, la vidéo de présentation, développer les premiers dispositifs à distance…

Les freins :

Le principal frein est la difficulté à trouver le bon prestataire, en raison des compétences demandées pour ce type de projet.
D’autre part, il n’a pas été aisé de s’insérer dans un monde majoritairement masculin.
Enfin, un projet d’une telle envergure demande beaucoup de temps, temps n’étant pas toujours à disposition de l’entrepreneuse.

Domaines d’activités

  • Mobilité
  • Santé
  • Commerce

Ressources

  • Plastique
  • Electronique

Partenaires

  • Cabinet d’étude CODIUM basé à Langres
  • Fournisseur des cartes électroniques et boitiers


  • Webup à Troyes
  • Entreprise développant l’application

Moyens techniques et méthodologies

Phase de test

Le dispositif Handivisible a été installé dans 18 structures différentes pour montrer qu’il est adapté à n’importe quel environnement : dans des supermarchés comme Carrefour, Leclerc, Intermarché, Fraich, mais aussi des commerces comme Fnac, Cultura, Décathlon, Kiabi, puis des pharmacie, boulangeries, des institutions administratives comme la CAF et la CPAM.

Fin de la phase de test 

L’entreprise a envoyé des questionnaires de satisfaction à destination des utilisateurs et des clients, puis a recontacté les clients directement pour équiper à nouveau ceux qui le souhaitent à l’occasion du lancement officiel. Effectivement, les testeurs ont approuvé le premier dispositif.

Le premier contrat sera un contrat de 24 mois. Il s’agit d’une mise à disposition du dispositif avec abonnement et maintenance comprise, ainsi que le remplacement du dispositif si besoin. C’est une première version, donc des modifications pourront être effectuées afin d’améliorer le dispositif. L’entreprise Handivisible a donc fait le choix du modèle d’économie de la fonctionnalité en restant propriétaire des dispositifs. Les dispositifs peuvent être reconditionnés et recyclés si besoin dans une démarche écoresponsable. Il est possible de faire des modifications sur les cartes électroniques et de garder les boîtiers.  L’abonnement concerne les structures clientes afin d’avoir le ou les dispositif.s en magasins, l’application quant à elle est gratuite pour les utilisateurs.

Concernant la communication, Mme Ferdinand a communiqué de manière locale, essentiellement sur les réseaux sociaux, au sein des groupes Aubois. Elle s’est également rapprochée de la MDPH, qui a communiqué sur la phase de test de la solution Handivisible en précisant où trouver les lieux qui étaient équipés du dispositif. Par ailleurs, quelques articles de journaux sont parus ainsi que quelques interviews radio de Mme Ferdinand.

Le projet a été incubé à la Technopole de l’Aube ainsi que sur Paris&co, un programme HUA Handitech, où 10 entrepreneurs avec différents projets autour du handicap sont accompagnés jusqu’à fin avril 2022.

Moyens humains

Pour l’instant seule, la fondatrice externalise le développement du produit et du boîtier.

L’entreprise accueil également des stagiaires en reconversion professionnelle, des personnes contraintes de se reconvertir suite à des soucis de santé, avec une offre d’emploi à la fin du contrat de stage. Handivisible compte aujourd’hui 2 stagiaires.

L’objectif d’Handivisible est d’accompagner les personnes et de devenir une entreprise adaptée.

Financement

Pas d’aide pour le développement de l’application, en revanche concernant la R&D Handivisible bénéficie de la bourse French Tech de BPI.
 Analyse du Cycle de Vie
 Circuits courts
 Eco-conception
 Economie collaborative
 Economie sociale et solidaire
 Expérimentation
 Outils et dispositifs
 Handicap
 ESS

Modérateur

  • Amandine Ameline

    Chargée de mission

    Suivre
  • Auteur de la page

  • Amandine Ameline

    Chargée de mission

    Suivre

  • Autres initiatives

    Plus d'initiatives

    Sur les mêmes thèmes

     Analyse du Cycle de Vie
     Circuits courts
     Eco-conception
     Economie collaborative
     Economie sociale et solidaire
     Expérimentation
     Outils et dispositifs
     Handicap
     ESS