Démarche CLES (Coopérations locales et environnementales en synergies)

  • 2019-07-22 09:20:42
  • /
  • Collectif-grandest.org
  • /
  • 410
  • Date de début : janvier 2013
  • Zone portuaire de Strasbourg
  • Route du petit Rhin, strasbourg
 Mutualisation d'infrastructures et de services
 Réseaux d'acteurs
 Gouvernance territoriale
 Coopération territoriale
 Circuits courts
 Synergies

Bénéfices qualitatifs

La démarche a pour objectif :

- De renforcer la compétitivité des entreprises;

- D'optimiser la gestion des ressources (matières et énergie) sur la zone portuaire de Strasbourg par la création de synergies de mutualisation et de substitution;

- De développer les liens inter-entreprises; 

- De tendre vers la sobriété énergétique du territoire;

Les principaux résultats qualitatifs - sur le plan sociétal :

- Instauration d'une confiance entre les acteurs,

- Structuration des relations entre les partenaires publiques et les entreprises 

- Bienveillance entre acteur grâce à la collaboration découlant de cette démarche

- Des échanges de bonnes pratiques entre les acteurs

- Création d'emplois

- ...

Les principaux résultats qualitatifs - sur le plan économique :

- Economies réalisées

- Relocalisation d'exutoires sur la zone portuaire

- Optimisation des procédés

- ...

Les principaux résultats qualitatifs - sur le plan environnemental :

- Economie et optimisation de l'utilisation des ressources

- Réduction des km parcourus

- ...

Bénéfices quantitatifs

CLES en chiffres, c'est : 

12 synergies mises en oeuvre

Près de 3 500 T d'eq CO2 evitées /an

220 000 € d'économies chaque année depuis é013

195 000 L d'eau économisés /an

2 emplois pérénnisés

Etapes de l'initiative

Dans le cadre de sa stratégie Strasbourg Eco 2030, l'Eurométropole de Strasbourg a posé le cadre pour le développement d’initiatives en concordance avec les principes de l’écologie industrielle et territoriale. Au vu de l’importance des enjeux économiques et environnementaux qui sont concentrés sur la zone d’activité du port de Strasbourg, l'Eurométropole de Strasbourg et le Port Autonome de Strasbourg (PAS) ont amorcé en 2013, avec l’expertise de l’association Idée Alsace, une démarche pilote sur ce territoire à laquelle a été également associé le Groupement des Usagers des Ports de Strasbourg (GUP).

Le développement de la démarche s'est déroulé en quatre phases :

Une première phase de juillet 2013 à août 2014 qui a vu:

- La réalisation d'un inventaire des flux matières et énergies auprès des 15 plus importantes entreprises consommatrices de matières et d'énergies;

- Le croisement des données collectées et l'identification de synergies;

- Le développement de 2 synergies par l'intermédiaire de groupes de travail;

Une seconde phase de septembre 2014 à août 2015 qui a vu:

- L'intégration de la Région Alsace et de l'ADEME Alsace au comité de pilotage en tant que cofinanceurs de la démarche;

- L'élargissement vers 10 nouvelles entreprises de secteurs diversifiés;

- La réalisation de nouveaux audits permettant le renforcement et l'identification de nouvelles synergies;

- La mise en oeuvre des 2 premières synergies développées lors de la phase 1 et le développement de 2 nouvelles synergies;

Une troisième phase de septembre 2015 à décembre 2016  qui a vu :

- La participation financière des entreprises;

- L'approfondissement de 5 synergies;

- La création d'une structure de gouvernance pérenne (septembre 2016);

La quatrième phase - pérennisation de la démarche 

Depuis janvier 2017, la démarche peut être considéré comme pérenne. Cette dernière est portée par l'association des entreprises du port de Strasbourg (le GUP) et est financée à 50% par les acteurs publics et 50% par les entreprises. L'animation continue d'être réalisé en partenariat par Idée Alsace.

Facteurs d'accélération et freins

Les principaux facteurs d'accélération:

- Des partenaires publics et des entreprises engagés dans la démarche;

- La mise en oeuvre concrète de synergies;

- La présence d'un animateur dédié à la démarche;

Les principaux freins:

- Le manque de disponibilité des entreprises;

- La confidentialité de certaines données;

- La non institutionnalisation de la démarche;

- Des entreprises dont le centre décisionnel est situé en dehors du territoire (ex: multinationales)

Domaines d’activités

  • Agriculture
  • Alimentation
  • Chimie
  • Construction
  • Energie
  • Industrie
  • Services
  • Transport
  • Recyclage

Ressources

  • Métaux
  • Eau
  • Déchet
  • Biodéchet
  • Bois
  • Energies renouvelables
  • Sobriété
  • Efficacité matière
  • Efficacité énergétique
  • Papier
  • Carton
  • Plastique
  • Biogaz
  • Géothermie
  • Energie fatale et de récupération
  • Méthanisation
  • Réseaux de chaleur
  • Ressources immatérielles

Partenaires

Partenaires : Idée Alsace Port Autonome de Strasbourg (PAS) Eurométropole de Strasbourg (EmS) Région Alsace ADEME Alsace Groupement des Usagers des Ports de Strasbourg (GUP)

Dispositifs, outils ou méthodologies

- Réalisation d'audits des flux

- Inventaire de flux

- Identification de synergies potentielles

- Groupes de travail et Workshops

- Atelier de détection rapide de synergies

- Veille réglementaire et technique

Moyens humains

Un animateur à temps plein dont le poste est hébergé au sein de l'association Idée Alsace

Une gouvernance mixte intégrant partenaires privés et publics

Autres intervenants

Bureau d'études SOFIES Pôle de compétitivité Fibres Energivie Réseaux de Chaleur Urbains d'Alsace Bureau d'études Alternative Carbone Bureau d'étude OID Consultants

Financeurs

Acteurs financeurs : - Port Autonome de Strasbourg (PAS) - Eurométropole de Strasbourg (EmS) - ADEME - Région Grand Est- Groupement des Usagers des Ports de Strasbourg (GUP) - Entreprises

Financement

1ère phase (juillet 2014 à août 2014): PAS, EmS 2ème phase (septembre 2014 à août 2015): PAS, EmS, ADEME, Région Alsace et le GUP 3ème et 4eme phase : PAS, EmS, ADEME, Région Alsace, GUP et les entreprises

Témoignages

La démarche CLES nous a amené à réfléchir et à faire évoluer notre manière de nous approvisionner. Ainsi, dans le cadre d’un projet de gazéification de biomasse, nous avons réorienté notre choix d’utiliser de la plaquette forestière vers du déchet de bois propre géré par un prestataire local. Ce modèle économique, qui vise à favoriser les entreprises proches de son territoire, amène davantage de stabilité et permet de tisser des relations de confiance. Dès lors, il est plus facile de pérenniser un gisement local que de devoir s’adresser à un interlocuteur lointain. »

Olivier Weymann, Directeur Stratégie et Performance Environnementale de Soprema (2 300 M€ CA, 6892 collaborateurs)

« La démarche CLES, c’est un réseau local avec des actions concrètes. Elle nous a permis de bénéficier des tarifs plus compétitifs pour le lavage de nos camions sur la station d’une entreprise voisine. Plus encore, elle nous a permis de trouver un débouché local à nos déchets cartons qui partaient avant dans nos déchets industriels banaux (DIB). Par ailleurs, en tant qu’administrateur au GUP (Groupement des Usagers des Ports de Strasbourg), elle offre un cadre privilégié d’échanges avec les partenaires institutionnels du territoire en raison d’une gouvernance mixte et axée sur des projets opérationnels. »

Michel Chalot, PDG de Chalot Transport (7,3 M€ CA, 82 collaborateurs)


Modérateur

  • alexia bisson

    Animatrice Réseau Economie Circulaire Grand Est

    Suivre
  • Auteur de la page


  • Autres initiatives

    Plus d'initiatives

    Sur les mêmes thèmes

     Mutualisation d'infrastructures et de services
     Réseaux d'acteurs
     Gouvernance territoriale
     Coopération territoriale
     Circuits courts
     Synergies