Demander à rejoindre cette communauté

Valorisation des poussières de bois

  • Créé le 27-08-2018 avec 3 publications
  • Vue 324 fois
  • Coline Tavernier
    le 27-08-2018

    Bonjour à toutes et à tous, 

    L'un d'entre vous a-t-il déjà eu l'opportunité d'explorer les potentialités de valorisation des poussières de bois?

    Le cas échéant, je suis preneuse de vos retours...

    En effet, je suis à la recherche d'exutoires potentiels pour ces déchets issus du broyage de grumes, qui sont actuellement stockés en big-bag avant d'être éliminés.

    Il faut toutefois noter que ces poussières sont réglementairement classées CMR (cancérogènes, mutagènes et toxiques pour la reproduction), et ajoutent donc une contrainte dans les voies possibles de valorisation. Aussi, avez-vous déjà expérimenté la valorisaiton de produits classés CMR?

    D'avance merci pour vos retours,

    Coline

    Pascal DEPREZ
    le 29-08-2018

    Bonjour,

    J'ai connaissance de l'usine EGGER (fabrication de panneaux de particules à Rambervillers - 88) qui par son process produit énormément de poussière de bois qu’elle valorise sous forme thermique (une partie de mémoire est valorisée « matière ») via sa nouvelle chaufferie biomasse qui peut également traiter du bois B (ils passent même des traverses de chemin de fer). Cette particularité pourrait être utile dans ton cas, à voir avec eux éventuellement.

    Cordialement - Pascal

    Simon PINGEON
    le 06-09-2018

    Bonjour Coline, 

    En complément de la réponse de Pascal, 2 autres filières de valorisation des poussières de bois peuvent être envisageables : 

    • La fabrication de briquettes en bois :  Il est possible de fabriquer des briquettes de bois à partir de poussières, de sciures et de plaquettes de bois, le tout en les compressant/compactant. Ces dernières sont obtenues par une très forte pression et généralement sans adjonction de liant. Le matériel de départ aura une teneur en eau ne dépassant pas 20%. Les briquettes présentes l’avantage d’être plus facilement commercialisables que les sciures ou les plaquettes car elles peuvent être utilisées dans les fourneaux à bois domestiques et les cheminées. Il faut cependant pour cela qu’elles soient produites à partir de bois à l’état naturel ( ce qui devrait être le cas pour ton cas). Tu trouveras plus d’information dans le document ci-joint. 
    • L’incorporation dans la fabrication d’isolant biosourcés : Comme tu pourras le lire dans cet article (ou celui-là), la société PAVATEX basée à GOLBEY (Vosges) semble être en capacité d'incorporer des poussières de bois dans la fabrication d’isolant biosourcés. Si tu souhaites creuser cette piste, tu trouveras ci-dessous les coordonnées de Madame Brémon (assistante de direction commerciale) que nous avions rencontré lors d’un voyage apprenant en 2015. A noter que le directeur de Pavatex se nomme Monsieur Jean-Michel Gosselin (mais nous n’avons pas ses coordonnées). 

    Sinon, tu peux te rapprocher de la fédération du bois en Alsace (Fibois Alsace) qui pourront peut-être t’apporter des réponses complémentaires aux nôtres. 

    Espérant t’avoir aidé dans tes réflexions, nous nous tenons à ta disposition pour échanger si besoin, 

    Clémence et Simon