Agir sur les produits pour protéger notre santé et l’environnement : l’exemple de la mécanique automobile et carrosserie

  • par Ingrid Lorent
  • /
  • 2021-05-26 09:12:04
  • /
  • Collectif-grandest.org
  • /
  • 360

 

UNE ACTION INNOVANTE AU SERVICE DES ENTREPRISES DU GRAND EST

Depuis 2017, le CNIDEP (Pôle d’expertise environnementale de la chambre des métiers et de l’artisanat du Grand Est) participe au 3ème Plan Régional Santé Environnement (PRSE) de la Région Grand Est.

Le projet proposé dans le cadre du PRSE3 a vocation à réaliser des études comparatives des produits utilisés dans les filières artisanales et à accompagner les entreprises dans l’adoption de pratiques vertueuses du point de vue sanitaire et environnemental. Les résultats de cette étude alimentent de nouvelles ressources qui seront mises à disposition de l’ensemble des garages automobiles et carrosseries du Grand Est dans le cadre des accompagnements réalisés par la CMA (offre Pass Durable).

 

LES GARAGES : DES ACTEURS CLES A SENSIBILISER

Les garages sont constamment au contact de produits chimiques, qui peuvent avoir des conséquences sur la santé et l’environnement (diluants de nettoyage de produits solvantés, dégrippants, nettoyants freins, shampoings de carrosserie).

 

  • 66% des garages interrogés reconnaissent que leur activité a un impact sur la santé et l’environnement
  • 44% d’entre eux ne disposent pas de système d’extraction des gaz et fumées d’échappement

 

LA MÉTHOLOGIE DE L’ETUDE

Le CNIDEP a étudié les pratiques de 16 garages du Grand Est, sous un angle santé/environnement. Plus spécifiquement, les produits utilisés dans ces entreprises ont fait l’objet d’un recensement et d’une évaluation de leurs risques, et des produits moins nocifs pour la santé et l’environnement ont été recherchés.

Au total, 229 produits chimiques ont été recensés. Les 86 produits des catégories faisant partie du cœur de métier, et utilisées le plus fréquemment, ont été analysés au regard du risque chimique. Les produits étudiés ont permis de définir les catégories les plus problématiques et d’identifier les produits alternatifs les plus prometteurs. 10 produits ont ainsi pu être testés par 8 garages volontaires, qui ont participé à l’évaluation du produit selon six critères : efficacité, praticité, santé, environnement, risque incendie et coût, afin de rendre compte d’aspects techniques et financiers importants pour les entreprises, en plus des impacts relatifs à la santé et à l’environnement.

 

LES RÉSULTATS A RETENIR

Les catégories de produits les plus problématiques sont les dégraissants freins, les dégrippants, les diluants de nettoyage et les shampoings de carrosserie. L’étude de qualité de l’air d’ATMO Grand Est a démontré des valeurs d’exposition importantes aux COV, aux dioxydes d'azote et aux m-p xylène, dans l’atelier, mais également dans les zones d’accueil et les bureaux, témoignant d’un transfert de pollution. Ces émanations sont dues aux produits utilisés et aux gaz d’échappement des véhicules.

 

Pour en savoir plus, téléchargez la synthèse de l’étude mécanique automobile - carrosserie 2019-2020

https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSdE10SELpkXeUNtYNB0Ypx8XfhAnoRXpezNZlIFcMBD81eLNQ/viewform

 

Pour aller plus loin, demandez le rapport complet :

cnidep@cnidep.com

03 83 95 60 88

 

Rendez-vous le jeudi 10 juin à 11h – Mécanique et carrosserie : tout savoir sur l’eau, les déchets et le risque chimique

Inscription sur https://survey.cma-moselle.fr/index.php/895231?lang=fr

 

 

 


 Sensibilisation
 Outils et dispositifs
 Réseaux d'acteurs
 mécanique
 automobile
 carrosserie
 PRSE
 santé
 environnement

Modérateur

  • VincentJ CIRIDD

    Chef de projets - CIRIDD

    Suivre
  • Dernière modération le 31/05/2021 - 14:07

    Auteur de la page

  • Ingrid Lorent

    Assistante de Projet Programme Régional Développement Durable

    Suivre

  • Autres actualités

    Plus d'articles

    Sur les mêmes thèmes

     Sensibilisation
     Outils et dispositifs
     Réseaux d'acteurs
     mécanique
     automobile
     carrosserie
     PRSE
     santé
     environnement