Agir sur les produits cosmétiques pour protéger notre santé et l’environnement : l’exemple de la coiffure

  • par Ingrid Lorent
  • /
  • 2021-05-12 09:11:06
  • /
  • Collectif-grandest.org
  • /
  • 201

 

UNE ACTION INNOVANTE AU SERVICE DES ENTREPRISES DU GRAND EST

Depuis 2017, le CNIDEP (Pôle d’expertise environnementale de la chambre des métiers et de l’artisanat du Grand Est) participe au 3ème Plan Régional Santé Environnement (PRSE) de la Région Grand Est.

Le projet proposé dans le cadre du PRSE a vocation à réaliser des études comparatives des produits utilisés dans les filières artisanales et à accompagner les entreprises dans l’adoption de pratiques vertueuses du point de vue sanitaire et environnemental. Les résultats de cette étude alimentent de nouvelles ressources qui seront mises à disposition de l’ensemble des salons de coiffure du Grand Est dans le cadre des accompagnements réalisés par la CMA (offre Pass Durable).

 

LA COIFFURE : UNE ACTIVITÉ DE PROXIMITÉ A ENJEUX

Les coiffeurs sont constamment au contact de produits cosmétiques, qui peuvent avoir des conséquences sur la santé et l’environnement (shampoings, colorations, soins, produits fixants).

  • 88% des coiffeurs interrogés reconnaissent que leur activité a un impact sur la santé et l’environnement
  • 44% d’entre eux ne disposent pas d’une ventilation type VMC
  • 13% d’entre eux ont recensé des problèmes de santé survenus suite à l’utilisation de produits dans leur salon

 

LA MÉTHOLOGIE DE L’ETUDE

Le CNIDEP a étudié les pratiques de 16 salons de coiffure du Grand Est, sous un angle santé/environnement. Plus spécifiquement, les produits utilisés dans ces salons ont fait l’objet d’un recensement et d’une évaluation de leurs risques : au total, 170 shampoings et colorations ont été analysés.

Des shampoings alternatifs, c’est-à-dire portant des mentions positives pour la santé et/ou l’environnement, ont été identifiés et également analysés et 8 d’entre eux ont été sélectionnés pour être testés dans 8 salons volontaires. Ces produits ont été évalués selon cinq critères : efficacité, praticité, santé, environnement et coût, afin de rendre compte d’aspects techniques et financiers importants pour les entreprises, en plus des impacts relatifs à la santé et à l’environnement.

 

LES RÉSULTATS A RETENIR

Globalement, les produits alternatifs sont mieux classés que les produits classiques :

47 % des colorations alternatives et 72 % pour les shampoings alternatifs ont été bien notés (contre 3 % des colorations classiques et 51 % pour les shampoings classiques).

 

POUR EN SAVOIR PLUS !

Téléchargez la synthèse de l’étude coiffure 2018-2019

https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSd5Ast_9oAX7awfBE2d83Lg1dKbq29drPnAeuBuw0Of1ZLysg/viewform

Demandez le rapport complet auprès du CNIDEP :

cnidep@cnidep.com

03 83 95 60 88

Rendez-vous le jeudi 20 mai à 11h pour le webinaire « Métiers de la beauté : démarquez-vous grâce aux pratiques écologiques ! »

Inscription gratuite sur https://survey.cma-moselle.fr/index.php/632166?lang=fr

 Sensibilisation
 Coopération territoriale
 Outils et dispositifs
 Réseaux d'acteurs
 coiffure
 PRSE
 santé
 environnement

Modérateur

  • VincentJ CIRIDD

    Chef de projets - CIRIDD

    Suivre
  • Dernière modération le 12/05/2021 - 09:42

    Auteur de la page

  • Ingrid Lorent

    Assistante de Projet Programme Régional Développement Durable

    Suivre
  • Dernière modification de l'auteur le 12/05/2021 - 09:42

    Autres actualités

    Plus d'articles

    Sur les mêmes thèmes

     Sensibilisation
     Coopération territoriale
     Outils et dispositifs
     Réseaux d'acteurs
     coiffure
     PRSE
     santé
     environnement